Comment aider son enfant à ne pas faire pipi au lit ?

Il est tout à fait normal que les enfants de 2 à 4 ans mouillent fréquemment leur lit. Pendant cette période, les enfants n’ont aucun contrôle sur leur sphincter et ne peuvent donc maîtriser le moment où ils vont ou non uriner. Toutefois, au-delà de 5 ans, si ce phénomène persiste, alors il s’agit de l’énurésie nocturne. Cette maladie pas si bénigne demeure un casse-tête pour parents et enfants et peut devenir agaçante. Soucieux du bien-être de votre enfant, vous cherchez certainement des astuces pour l’aider à surmonter ce problème d’incontinence. Trouvez dans cet article quelques mesures pour contrer ce mal.

Identifiez dans un premier temps les causes du mal

connaître les causes de ce mal permet de mieux l’appréhender et d’adopter des traitements spécifiques. Nombreuses sont les raisons qui peuvent expliquer ces fuites urinaires nocturnes. Premièrement, il s’agit d’un manque d’hygiène. Il a été démontré que les enfants qui n’ont jamais été propres sont plus exposés à l’énurésie primaire. Vous pouvez donc aider vos enfants à ne plus mouiller leur lit en les rendant plus propres.

Dans d’autres cas, les enfants ont juste peur de se lever dans le noir. Certains par contre, victimes d’un sommeil profond ne sont pas réveillés par l’envie d’uriner. Par ailleurs, le rêve est un facteur qui incite le subconscient à relâcher la vessie surtout si dans ce rêve on se croit être aux toilettes. Dans ces cas, il s’agit d’une énurésie occasionnelle que vous pouvez vite discipliner. Aussi, il est fréquent que les enfants héritent ce trouble chez leur parent. Si c’est votre cas, préconisez les mêmes solutions qui vous ont permis de sortir de cette impasse.

Enfin, la malformation de la vessie et l’infection urinaire sont aussi des causes de l’énurésie qui requièrent un suivi médical particulier.

Nos conseils pour réagir face au problème

Aider son enfant à ne plus faire pipi au lit est une préoccupation qui taraude plusieurs parents. Des techniques simples et solutions efficaces existent pour surmonter ce problème.

Préconisez un traitement hygiénodiététique

Un traitement hygiénodiététique est ce qu’il faut pour désamorcer ce problème. Ce traitement repose sur certaines règles hygiénodiététiques.

  • Ne pas trop boire après l’heure du goûter

Pour ce faire, vous pouvez inciter l’enfant à boire suffisamment pendant la journée pour ne pas avoir trop soif en soirée. Toutefois, s’il a soif en soirée privilégiez un apport faible en eau.

  • Fixer des horaires spécifiques pour aller aux toilettes

Il est bon de programmer des moments spécifiques pour aller aux toilettes pendant chaque activité effectuée par vos enfants. De même avant d’aller dormir, proposez à votre enfant d’aller aux toilettes. Ce faisant, vous créez une routine qui l’aidera assurément.

  • Faciliter l’accès aux toilettes

Évitez-lui une appréhension au moment de se lever avec un couloir allumé et une porte ouverte. Les toilettes doivent être juste à proximité de sa chambre.

  • Disposer une veilleuse dans la chambre

Certains enfants ont juste peur de se lever dans le noir. Avec une petite veilleuse allumée dans la chambre, il aura plus de facilité et ne va plus hésiter à se rendre aux toilettes pour faire pipi.

  • Utiliser quelques livres éducatifs

Plusieurs sont ces supports éducatifs adaptés en fonction de l’âge de l’enfant et qui traitent de l’énurésie. Ceci permet d’engager une discussion avec l’enfant sans pour autant l’incriminer ou le culpabiliser.

Également, vous avez la possibilité de proposer à votre enfant des sous-vêtements de nuits adaptés à son âge, sans le forcer bien sûr.

Optez pour un traitement médicamenteux

Si malgré ces interventions le mal persiste, vous devez recourir à un traitement médicamenteux. En effet, il est possible que ce trouble soit d’ordre physiologique : problème hormonal, malformation de la vessie, infection urinaire ou autre. Dans ce cas, vous devez consulter un pédiatre qui mettra en place, le traitement adéquat après un diagnostic complet. La desmopressine par exemple est très prisée dans le traitement de l’énurésie.

Le médecin peut également prescrire l’oxybutyrine : un médicament qui favorise le relâchement de la vessie. Tous ces médicaments ne sont pas sans effet secondaire. N’hésitez pas à consulter un médecin.

La psychothérapie à la rescousse

Cette thérapie est privilégiée lorsque l’enfant a une perte d’estime de soi ou en cas d’énurésie secondaire. Le psychologue après avoir détecté ces évènements qui traumatisent votre enfant, trouvera un moyen pour les neutraliser.

Pensez à l’alarme Pipi

Ce dispositif longtemps décrié est une culotte spéciale équipée d’une alarme qui se déclenche à la première goutte de pipi. Ce qui va permettre à l’enfant de se réveiller pour se rendre immédiatement aux toilettes. Pratique n’est-ce pas ?

Voici quelques bonnes habitudes à adopter face à ce problème. Toutefois, évitez de blâmer vos enfants ou de les punir. Cela ne ferait qu’aggraver la situation.